La fête d’Halloween

Le 31 Octobre, veille de la Toussaint, de nombreux pays, notamment les pays celtiques : Pays de Galles, Irlande, et Ecosse ; les pays Anglos Saxons : Etats Unis, Canada, Australie et Nouvelle Zélande, mais aussi la France  fêteront Halloween.

Fête commerciale (comme on a coutume de dire) ou pas, qu’importe ! les enfants (les plus grands) seront ravis de se déguiser en monstre, fantôme ou autre truc à faire peur. Quant aux petits (enfants), accompagnés de leurs parents, ils seront ravis de repartir avec des bonbons ou des friandises récoltés ci et là dans le voisinage. Déjà, on s’anime dans les chaumières ; pochettes à bonbons, costumes de sorcière, masques effrayants, tout est réuni pour faire la fête.

Un petit sac original à remplir de bonbons et friandises pour HALLOWEEN
Sac à bonbons brodés HALLOWEEN

 

Il faut se déguiser, se maquiller, bref s’amuser à faire peur et à se faire peur. Pourvu que tout çà reste bon enfant.

Il faut aussi décorer les maisons, creuser les citrouilles. (Cette année, la récolte fut bonne !).

Bref, il faut que tout soit prêt pour Mardi soir. Ouf, heureusement qu’il y a les vacances !!!

Mais au fait, quelles sont les origines de cette fête, depuis combien de temps tout cela a t-il commencé ? A vrai dire, c’est un peu compliqué. Mais commençons par le commencement : les origines.

Les origines de la fête d’Halloween

Halloween est une fête folklorique et païenne qui trouverait une partie de son origine dans une ancienne fête celtique  « la Samain ». Cette fête remonte à environ 2500 ans ; elle était célébrée sous l’autorité d’un druide. Cette fête, qui marquait la Nouvelle Année, se déroulait sur une période de 7 jours, entre le 28 Octobre et le 3 novembre de notre calendrier actuel. Le jour de « la Samain », célébré durant la nuit du 31 Octobre au 1er Novembre marquait le point central de cette cérémonie,  débutant 3 jours avant, se continuant 3 jours après. Parmi les quatre fêtes religieuses que comptait une année Celtique, la Samain était importante et obligatoire, car c’est lors de cette cérémonie, que  les Celtes rendaient hommage aux dieux et à leurs défunts.

Un peu d’histoire cependant…

Chez les Celtiques, l’année était divisée en 2 cycles de 6 mois.  La Samain fêtait le 1er cycle, c’était le début de l’Automne. La Samain marquait une période intermédiaire entre la fin d’un cycle et le début de l’autre, une période hors du temps, une période sombre, qui n’appartient ni à l’année qui se termine ni à celle qui commence ; une période hivernale, qui  pour les Celtes, était source d’inactivité mais aussi source d’angoisse : la lutte entre les ténèbres et la lumière, des nuits qui s’allongent et par conséquent des jours qui raccourcissent.

Donc, selon leur croyance, et durant cette nuit du 31 Octobre au 1e Novembre, les âmes des défunts erraient autour des maisons des vivants ; aussi, pour les accueillir au mieux, les villageois laissaient leur porte entre ouverte, et leur réservaient même une place à leur table, pour cette occasion. Mais !!!!, des esprits maléfiques déguisés en monstres, profitaient de cette occasion pour s’introduire dans ces foyers. Eh oui !!! Et alors ? Et bien les « vivants » les défiaient en s’identifiant à eux, portaient des masques ou des déguisements effrayants pour se protéger.

De même, il était coutume de tailler dans des navets ou des betteraves des têtes affreuses, des têtes de mort ; des « sculptures » bien terrifiantes, histoire d’effrayer les mauvais esprits.

Puis, les fêtes druidiques prirent fin au Vème siècle et firent place au christianisme.

Le 1er novembre, on ne fêta plus la Samain, mais la Toussaint.

Etymologiquement parlant, « Halloween » serait la contraction de« All Hallow’s Eve » ou « All Saints’ Eve » mot anglais se traduisant par la Veille de Tous les Saints, donc logiquement fêtée le 31 Octobre, tout comme la Samain.

En route vers l’Amérique.

Vers le milieu du 19ème siècle, période de la Grande Famine, les Irlandais fuient leur pays pour se réfugier aux Etats Unis ; et continent à perpétuer leurs traditions et leurs légendes. C’est ainsi qu’ Halloween traversa l’Atlantique pour se diffuser en Amérique et au Canada. A partir de 1920 cette fête devînt très populaire sur ce continent.

Ainsi, chaque année, le 31 Octobre, la tradition dans ce continent, veut que les enfants se déguisent en fantôme, sorcière, monstre ou vampire, sonnant aux portes des habitations pour quémander des friandises, en prononçant cette formule : “Trick or Threat “ . Traduit par “une farce ou une gâterie » ou « Des bonbons ou un sort », gare à ceux qui ne donnent pas de sucreries ; on pourrait leur jeter un sort”.

Aussi, pour recevoir les enfants dans une ambiance particulière, les maisons sont décorées de symboles à faire peur, où se mêlent magie et gourmandise.

Halloween et les symboles

Beaucoup de symboles entourent cette fête mythique.

Parmi eux, se mêlent squelette, sorcière, fantôme, chat noir, araignée,  citrouille sculptée…

Parmi les couleurs, le noir reste traditionnel. Toutefois, d’autres coloris comme le mauve et le rouge et le vert font également leur apparition.

la sorcière d’HALLOWEEN

La couleur des citrouilles apportent un peu de “vie” à cette soirée.  Placées devant les fenêtres des maisons, certaines sont taillées d’une façon effrayante.

 

Pour customiser sacs, vêtements d'enfants
Citrouilles d’HALLOWEEN brodées


Mais au fait connaissez vous Jack O’Lantern ? on dit que c’est une légende irlandaise, je vous raconte son histoire.

La légende de Jack O’Lantern

C’est le personnage le plus populaire associé à Halloween.  On raconte que, selon un vieux conte irlandais, Jack était un avare, qui plus est, méchant, égocentrique et ivrogne, fréquentant les bars irlandais. Un jour, dans un “Pub” il rencontre le diable venu lui prendre son âme. Rusé, Jack demande au diable de lui payer un dernier verre ; le diable accepte et au moment de régler l’addition, se transforme en une pièce de six pence. Aussitôt, Jack se saisit de cette pièce et la range rapidement dans sa bourse. Munie d’une serrure en forme de croix, le diable ne pût s’en échapper. C’est alors que, tout rusé qu’il est, Jack accepte de rendre la liberté au diable, à la condition que ce dernier le laisse tranquille.

Puis, Jack finit par mourir. Mais les portes du paradis et de l’enfer lui sont refusées. Même le diable le repousse, de peur que Jack lui joue encore un mauvais tour. Aussi, condamné à errer dans l’obscurité, il négocie à nouveau avec le diable qui lui remet un morceau de charbon ardent. Il place cette pépite dans un navet creusé pour cette occasion. C’est ainsi que Jack va et vient, lanterne à la main, entre ciel et enfer, jusqu’à la nuit des temps.

Symbole de cette légende, le navet fit place à la citrouille, plus volumineuse, plus abondante, mais aussi plus facile à sculpter.

Une histoire  qui continue…

Devenue célèbre aux Etats Unis,  force est de constater que d’une manière commerciale, la fête d’Halloween a réussi à s’imposer à partir de 1997 en France. Les grandes surfaces remplissent leurs étals de bonbons, sucreries, produits festifs et décorations, et ce quelques semaines avant Noël.

… et  qui se termine

Il ne vous reste plus que quelques jours pour vos préparatifs.

Pour faire plaisir à vos petits loulous, nous avons réalisé quelques petits sacs en feutrine.

Sur notre site, vous trouverez aussi des broderies à télécharger, pour customiser vêtements ou autres accessoires.

fichier citrouille à télécharger

 

Une collection réunissant symboles, couleurs, avec “juste ce qu’il faut d’effrayant”, mais pas trop.

 

Pour finir agréablement,  cette petite note gourmande :

  • la recette du  gâteau à la citrouille

 

Recette du gâteau à la citrouille
  • et cette petite histoire de Hansel et Grethel, extrait des contes de Grimm

“Deux enfants, Hansel le garçon, et Grethel la fille, tous deux frère et sœur, furent abandonnés au fin fond de la forêt par leurs parents, très pauvres qui ne pouvaient plus les nourrir. C’est alors qu’ils se retrouvèrent dans la maisonnette d’une méchante sorcière qui mangeaient les enfants”…

Si vous souhaitez connaître la suite, voici le lien.

https://www.grimmstories.com/fr/grimm_contes/hansel_et_gretel

J’espère que cet article vous a plu autant que j’ai eu plaisir à le rédiger.

Bonne fête d’Halloween à tous les enfants.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *